Parodontologie St Sébastien de Morsent

Parodontologie Saint Sébastien de Morsent

Maladie parodontale :

Les maladies parodontales sont des infections bactériennes (microbiennes) qui affectent et détruisent les tissus qui entourent et supportent les dents (le parodonte). Les tissus concernés sont la gencive, les fibres d’attachement (ligament ou desmodonte) et l’os qui supporte les dents.

Les maladies parodontales représentent, avec la carie dentaire, les infections principales de la cavité buccale.

Pour conserver des dents saines, il est essentiel d’assurer également la santé de vos gencives et de supprimer les dépôts de tartre sous-gingivaux.

Une inflammation non soignée peut endommager votre dentition durablement. Pour ne pas en arriver là, nous mettons en place des soins adaptés destinés à enrayer le processus et à préserver durablement la santé de vos dents.

Les principaux symptômes et signes d’alerte: la maladie parodontale est associée à une inflammation importante et est donc marquée par une gencive rouge, gonflée, et des saignements au brossage. Les principaux symptômes sont également le déchaussement dentaire, la mobilité, le déplacement ou l’apparition d’un écart entre les dents. Un mauvais goût ou une mauvaise haleine peuvent également persister.

Le parodonte est le tissu de soutien de la dent : la gencive et l’os.

Les maladies parodontales ou parodontites sont des infections bactériennes qui se manifestent par des saignements gingivaux, des rétractions de la gencive et une perte osseuse autour de la dent pouvant être à l’origine de mobilités dentaires.

La plaque dentaire et le tartre sont les facteurs déclenchants de la maladie parodontale puisqu’ils servent de support aux bactéries à l’origine de ce phénomène..

Les maladies parodontales peuvent être contrôlées et stabilisées par un traitement comprenant plusieurs phases :

Le traitement étiologique consiste à éliminer la plaque et le tartre par l’apprentissage de techniques d’hygiène orale particulières, par des détartrages et des surfaçages (curetages des racines).

Le traitement chirurgical intervient que dans les atteintes plus sévères et consiste à réaliser des lambeaux pour avoir un accès direct aux lésions et dans certains cas à combler ces lésions.

Une fois la maladie stabilisée, il est impératif de mettre en place un suivi régulier, une prophylaxie (tous les 6 mois) pour éviter les récidives.

Récessions gingivales :

La gencive peut présenter des rétractions localisées ou généralisées, ces lésions sont appelées récessions gingivales. Ces récessions sont à l’origine d’un allongement de la dent avec une visibilité de la racine dentaire qui peut engendrer des sensibilités et des problèmes esthétiques.

Généralement ces récessions ont pour étiologie un brossage agressif non adapté ou peuvent survenir suite à un traitement orthodontique. Outre l’allongement dentaire la principale conséquence est un affaiblissement de la gencive soutenant la dent.

Il est possible de traiter ces récessions en ayant recours à la chirurgie plastique parodontale ou greffe de gencive qui permet de recouvrir la récession et de renforcer la gencive pour empêcher une récidive de la lésion. Le greffon est prélevé dans l’épaisseur du palais. Grâce à l’évolution des techniques chirurgicales et notamment l’utilisation de la chirurgie minimalement invasive, les suites opératoires sont limitées.